Projet GNU : Développement des logiciels libres : comment, qui, pourquoi ?

Développement des logiciels libres

Publié le : 30 mai 20223 mins de lecture

Les logiciels libres sont présents sur le marché comme tout autre logiciel. Leur financement est plus intuitif que le modèle du logiciel propriétaire auquel nous sommes habitués, ce qui lui donne un atout considérable. Pour comprendre le concept du logiciel libre et son fonctionnement, lisez les lignes suivantes.

Comment développer des logiciels libres ?

Pour rendre un logiciel libre, il suffit de lui mettre une licence. Un logiciel libre n’est pas un logiciel qui n’a pas de licence mais un logiciel, dont la licence vous garantit certaines libertés. Les licences des logiciels libres servent à protéger ces libertés. Il existe plusieurs licences de logiciels libres. Les plus connues sont la GPL (GNU Publique Licence) et la licence BSD. Pour être considérée comme libre, une licence de logiciel doit garantir les quatre libertés fondamentales du logiciel libre que sont : la liberté d’utiliser le logiciel, de l’étudier, de le copier et de le modifier pour le redistribuer. La GPL rajoute la notion de copyleft : elle implique que les versions modifiées du programme doivent à leur tour être publiées sous licence libre.

À lire en complément : Histoire de l’informatique du point de vue Logiciel Libre

Qui développe les logiciels libres ?

C’est le projet GNU, initié par Richard Stallman et développé par des hackers, qui est à l’origine des logiciels libres, dès 1984. De très nombreuses communautés de développeurs, dont des fondations, se sont ensuite créées dans le monde, composées de bénévoles, d’étudiants et de chercheurs. Elles ont ensuite évolué, pour certaines,  vers des ensembles de contributeurs constitués en société.

À explorer aussi : Qu’est-ce que le logiciel libre ?

Pourquoi utiliser des logiciels libres ?

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles on peut vouloir utiliser des logiciels libres. Tout d’abord, l’adaptabilité. Quand on a un besoin, on peut ajouter une nouvelle fonctionnalité à un logiciel libre existant au lieu de devoir réécrire un logiciel complet en partant de zéro. Cela permet de gagner en rentabilités et en adaptabilité : un logiciel libre peut être personnalisé à souhait en fonction des besoins des utilisateurs. Ensuite, il y a une bonne visibilité du projet, c’est-à-dire qu’il y a généralement une bonne vision d’ensemble d’un projet libre : on connait le contenu technique, on peut suivre le rythme d’évolution, la notoriété du logiciel, la taille de la communauté. Enfin ; l’éthique parce que le logiciel libre est un modèle plus juste que le modèle du logiciel propriétaire. Le logiciel libre prône particulièrement la transparence, la solidarité, le partage des connaissances, la liberté et la diffusion de l’information. Il permet aux pays pauvres de se doter d’un système d’information.

Plan du site