Les acteurs dans le monde du logiciel libre

monde du logiciel libre

Convaincus du rôle indispensable du logiciel libre dans le développement de la société numérique et grâce à leur longue expérience dans le domaine, les acteurs du logiciel libre renforcent leur politique en la matière, notamment dans une optique de transfert.

Le monde du logiciel libre

Les acteurs du logiciel libres ont plusieurs objectifs communs, notamment de promouvoir le logiciel libre auprès du grand public, des professionnels, des associations et des pouvoirs publics. En effet, leur objectif est de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux des standards ouverts et de l’interopérabilité. Puis, ils rêvent d’obtenir des décisions politiques, juridiques et réglementaires favorables au développement du logiciel libre et aux biens communs informationnels; mais également de défendre les droits des utilisateurs et des auteurs de logiciels libres et enfin de favoriser le partage du savoir et des connaissances.

Nadège Dandou, avec son application SOS Citoyens au SFD2013 à Casablanca

Nadège DANDOU est une jeune ivoirienne qui a remporté le 3ème prix de la meilleure application Android lors de la célébration de la Software Freedom Day 2013 (SFD 2013), le samedi 21 septembre 2013 à Casablanca au Maroc. Avec son application SOS Citoyens, Nadège vient renforcer le nombre des jeunes ivoiriennes qui se distinguent par leur excellence. Pour le concours, elle a postulé avec son application SOS Citoyens, une application mobile Android, qui permet aux citoyens de signaler les problèmes de voiries (routes dégradées, lampadaires défectueux, etc..), en prenant en photo l’incident, en ajoutant éventuellement un petit descriptif avec des coordonnées GPS permettant de géolocaliser l’incident. L’utilisateur peut s’identifier à partir de son compte Facebook, Twitter ou Google+. Son logiciel est libre et les codes sources ont été rendus publics lors du concours.

Antoine TAKO, le Libre pour l’UFR Biosciences

Antoine Tako est membre d’Akendewa, une ONG informatique. Il était conscient que ses collègues ont des ordinateurs personnels avec comme système d’exploitation un Windows plus ou quelque chose de piraté et avec tous les désagréments que cela implique. De plus, les logiciels propriétaires sont mis-à-jour et la migration à un coût élevé. Il faut préciser que, depuis toujours, la communauté universitaire utilise un autre système d’exploitation, Unix qui requiert des connaissances en informatique. Mais aujourd’hui, avec l’avènement de Linux et de son interface graphique, l’utilisation de système d’exploitation entièrement libre et gratuit est une alternative sérieuse aux systèmes d’exploitation propriétaires. Il y a plusieurs distribution de Linux, et la communauté du Libre lancée par Antoine TAKO propose la plus facile d’utilisation, la plus complète aussi et la plus adaptée au monde de l’éducation.